<

h3>

<

p>Découverte de l'interface de MagicQ PC, différences avec une console MagicQ. Les différents modes de MagicQ PC. Manipulation des fenêtres.

 

Comment sauvegarder ses paramètres, transférer un show d'une console à l'autre, d'un PC à une console, ... 

<

p> Avant de pouvoir contrôler nos projecteurs, il va falloir renseigner le nombre et le type de projecteurs que l'on a, et leurs adresses (dmx) respectives. Dans ce chapitre, nous n'utiliserons que des projecteurs traditionnels, donc des gradateurs.

<

p>Dans cette leçon nous allons voir les différentes techniques permettant de régler les intensités des projecteurs avec précision et rapidité. Nous travaillons toujours avec des projecteurs traditionnels, mais les mêmes techniques seront utilisées pour les automatisés. Nous aborderons aussi des notions de base du fonctionnement de la console: priorité, programmateur, ...

Comment patcher des automatisé ? Rien de bien compliqué, si on a compris comment patcher des projecteurs traditionnels...

Que ce soit pendant la phase de création, ou en cas d'éclairage "improvisé", les palettes permettent de modifier les paramètres des automatisés. Ce chapitre aborde quatre palettes essentielles: Groupe, Couleur, Faisceau, Position. Mais toutes les palettes fonctionnent grosso modo selon les mêmes principes. Nous (re)verrons donc des fonctions de base comme copier, coller, nommer, ...

Création de groupes et palettes

 

Cette denière application abordera quelques unes des nombreuses possibilités des faders, les effets et la fenêtre execute, et terminera ainsi notre show, prêt pour une utilisation en "improvisation controllée"...