Imprimer
Catégorie : Chamsys

Découverte de l'interface de MagicQ PC, différences avec une console MagicQ. Les différents modes de MagicQ PC. Manipulation des fenêtres.

L'interface par défaut de MagicQ PC

L'interface par défaut de MagicQ PC permet de faire tout ce qui est faisable avec une console complète, rien qu'avec un ordinateur. Il est donc possible de préprogrammer entièrement un spectacle sur ordinateur, puis de le transférer sur une console.

Sans matériel supplémentaire, on peut donc tout créer sur ordinateur, voir utiliser un logiciel de visualisation tel que Cast Lighting Wysiwyg ou Sweden Capture pour avoir un aperçu du résultat.

Avec un boitier DMX ou une "Wing" Chamsys, il est possible d'exploiter réellement les sorties DMX, et donc piloter "en vrai" des appareils.

Tous les éléments présents sur la console complète ce retrouve donc de manière logicielle dans l'interface par défaut de MagicQ PC, à l'exception du clavier numérique et des flèches: on utilisera à la place ceux de l'ordinateur.

chamsys-interface

 

L'écran

Voici grosso modo comment est organisée la console. Bien entendu la fonction de chaque élément sera reprise en détails plus loin...

Sur la console complète, un écran tactile est présent sur le dessus de la console. Il se retrouve également en position centrale dans l'interface MagicQ PC

Chamsys MQ100 Pro

. L'écran peut être divisé en plusieurs zones:

  • Dans la zones centrales, les fenêtres. Cette zone peut accueillir jusqu'à 4 fenêtres, chacune pouvant afficher une grande variété d'informations: configuration, patch, palettes, paramètres des projecteurs, cue list, ...
  • Au dessus, les boutons "softs" ou boutons logiciels. Ceux-si changent de fonction (et de nom) en fonction de la fenêtre active
  • Sur les côtés, d'autres boutons logiciels: les boutons "roulettes". Ceux-ci changent également en fonction de la page active et correspondent généralement aux roulettes situés sur le côté (voir: roulettes).
  • En bas, les boutons "playback" reprennent les informations sur les playbacks ("tirettes") 1 à 10 de la page active (voir: playback).

Les roulettes

Autour de l'écran, six roulettes permettent d'encoder les valeurs des paramètres. Ces roulettes sont appelées A, B, C, D, E, F, X, et Y. Sur la console complète, ils s'agit de réels encodeurs rotatifs. Sur ordinateur, il faudra cliquer (et éventuellement laisser enfoncé) sur le haut de la roulette pour simuler une rotation anti-horaire, et sur le bas pour effectuer une rotation horaire.

A côté de chaque roulette se retrouve un bouton logiciel "roulette", qui indique la valeur actuellement associée à la roulette. 

Les boutons "hard" ou boutons physiques.

En jaune sur l'illustrations, on retrouve les boutons correspondant à des boutons physiques sur la console (hard buttons). Ceux-ci sont groupés de manière logique, même s'il faut un certain temps pour s'y retrouver...

Ainsi, toujours dans l'interface par défaut de MagicQ PC, les rangées de 6 boutons correspondent, de haut en bas, à:

  • Boutons de modification des fenêtres: min, max, close, next, ext, size
  • Boutons ouvrir fenêtre des nouvelles fonctions: 3 libres (layout 1, 2, 3), timeline, media, exec
  • Boutons "ouvrir fenêtre" des fonctions consoles: programmateur, sorties (out), configuration (setup), patch, marco, aide (help)
  • Boutons "ouvrir fenêtre" correspondant aux mémoires: page, cue stack, cue, play back, stack store, cue store
  • Boutons "ouvrir fenêtre" des paramètres projecteurs: groupe, intensité, effets (fx), position, couleur, forme faisceau (beam).

En dessous, les boutons de sous-sélection:

  • next head, prev head à gauche
  • locate, odd/even, highlite, single, fan et all à droite

Enfin, deux rangées de sept boutons:

  • boutons d'édition: release, select, clear, undo, remove, move, copy
  • boutons utilitaires: shift, blind, retour, set, include, update, record

On retrouve également:

  • en haut de l'écran, les boutons modificateurs Shift (SH) et Controle (CT): avec la version PC, on utilisera plutôt ceux du clavier
  • A gauche des playbacks: next page/previous page; DBO (Death Black Out !), add/swap

Enfin 4 boutons spéciaux, en orange sur l'illustrations, ne sont présents que sur la version PC: il s'agit des boutons permettant de changer l'interface de MagicQ PC (voir: les différents modes de MagicQ PC).

Les playbacks

En dessous de l'écran se retrouvent les 10 playbacks (avec les "tirettes"), zones pouvant contenir les "mémoires": états lumineux fixes (cue), chenillards et séquences (cue stack), ou encore fonctions spéciales. 

Le contenu de chaque playback est affiché dans le bouton soft playback situé au dessus (PB1, PB2, ... PB10). On retrouve en dessous le bouton de sélection (S): la led s'allume pour indiquer le playback actif; la fameuse tirette, qui par défaut règle l'intensité de la mémoire, à côté les boutons play > et pause II et en dessous le bouton flash.

Les playbacks spéciaux

Enfin en dessous des boutons physiques se retrouvent encore trois "tirettes":

  • Crossfade (XFade) avec les boutons play, pause, next, previous
  • Submaster (et bouton flash)
  • Grandmaster (et bouton flash)

Manipulations des fenêtres

On l'a vu, l'écran central affiche des informations groupées en fenêtres. 

Pour ouvrir une fenêtre, appuyez sur le boutons physique correspondant. Ceux-si sont au nombre de 24, 4 rangées de 6 (commençant par layout1*prog, page et grp).

 

*Attention les boutons layout1 et layout3 ont un comportement particulier, et personnalisable ! Ce qui nous fait, dans la version actuelle (1.5.1), 21 boutons et non 24 ouvrir fenêtre. voir plus loin: layouts.

Chaque fois qu'on passe à une autre fenêtre, les boutons softs changent, afin d'afficher les actions possibles au sein de cette fenêtre.

Beaucoup de fenêtres disposent de plusieurs écrans, affichant des informations différentes. Les premiers boutons softs permettent de passer d'un écran à l'autre.

Exemple: ouvrez l'écran setup (3ème rangée, 4ème bouton). Les trois premiers boutons softs deviennent VIEW SETTINGS, VIEW SYSTEM, et VIEW DMX I/O). En cliquant sur ces boutons, on passe par les différents écrans de la fenêtre setup: settings, system et dmx. Les autres boutons softs correspondent aux actions faisables dans chaque écran.

 Réorganiser les fenêtres

Les six boutons hards de la première rangée permettent de réorganiser les fenêtres. De droite à gauche:

  • size: cliquez plusieurs fois pour redimensionner et déplacer la fenêtre active. Vous avez le choix entre différentes tailles (plein écran, demi écran, quart écran) et plusieurs positions.
    remarque: quand plusieurs fenêtres sont visibles, la fenêtre active est celle qui a le titre en surbrillance (par défaut en bleu)
  • ext: permet d'envoyer la fenêtre active sur l'écran externe. Voir: utilisation d'un écran externe
  • next: passer à la fenêtre ouverte suivante
  • close: fermer la fenêtre
    shift + close : fermer toutes les fenêtres
  • max: revenir à la taille maximale
  • min: revenir à la taille réduite

Enregistrer et ouvrir des dispositions fenêtres (layouts)

 Un certains nombre de dispositions couramment utilisées sont enregistrées et facilement rapelable:

  • soit grâce aux boutons layout1layout2, layout3
  • soit en enfonçant la touche Ctrl, puis en choisissant un soft bouton, par défaut appelées Palette, Prog, ...
Vous pouvez créer vos propres dispositions:
  • affichez les fenêtres dans la disposition qui vous convient
  • appuyez sur rec (en bas, dernier bouton)
  • appuyez, au choix
    • soit sur un bouton layout 1, layout 2 ou layout 3
    • soit sur un  bouton soft. Dans ce cas:
      • Tapez un nom grâce au clavier de l'ordinateur
      • maintenez la touche Ctrl enfoncée
      • cliquez sur un soft bouton (libre ou  non)

 

 Les autres dispositions

 

[à venir]

Utilisation d'un écran externe

 

 

[à venir]